Saint-Aubin-du-Cormier sur les réseaux sociaux

Actualités

Augmenter la taille des caractèresRéduire la taille des caractèresEnvoyer cette page à un amiImprimer la pageIcone TwitterIcone facebook

Retour sur la commémoration du 11 novembre 2020

Dans un format très réduit, compte tenu du contexte sanitaire, la municipalité de Saint Aubin du Cormier a commémoré mercredi matin 11 novembre, le 102e anniversaire de la fin des combats de la Première Guerre Mondiale.

C'était également l'occasion de se remémorer qu'il y a 100 ans, André Maginot demandait au soldat Auguste THIN, pupille de la Nation, et engagé du 132e régiment d'infanterie, de déposer un bouquet sur l'un des huit cercueils rassemblés dans une chapelle ardente de la citadelle de Verdun. Pour que son choix désigne celui qui, seul et inconnu, symbolisera la multitude tombée durant la Première Guerre Mondiale. Le corps est escorté à Paris et veillé jusqu'à son inhumation le 28 janvier 1921, sous la voûte de l'Arc de Triomphe. Auguste THIN aurait choisi le 6e cercueil qu'on lui présentait, addition des chiffres formant le numéro de son régiment 1 + 3 + 2 = 6.

Mais également, il y 80 ans, le 11 novembre 1940, Paris subit l'humiliation de l'occupation allemande. Il est interdit de célébrer l'armistice de 1918, et le 11 novembre sera un jour travaillé comme les autres. Des cartes, des bouquets de fleurs seront déposés sur la tombe du Soldat Inconnu sous l'Arc de Triomphe, et sont aussitôt retirés. 3000 jeunes, lycéens, étudiants, manifesteront place de l'Etoile l'après-midi, au cri de " vive la France ". On chante La Marseillaise.

Le courage de ces jeunes, malgré l'interdiction, les centaines arrestations, les tirs sur la foule, signe ainsi, le premier acte public de résistance à l'occupant. Leur courage nous rappelle aujourd'hui, malgré la COVID-19, notre devoir collectif de mémoire.

Comme nous l'avons fait mercredi matin, dans toutes les villes et villages de France, pour ne pas oublier " ceux de 14 ", Maurice GENEVOIX entré au Panthéon aujourd'hui, mais également les 20 soldats de l'armée française, qui sont Morts pour la France depuis le 11 novembre 2019, pour nous protéger de la haine entre les peuples, entre les confessions, entre les hommes. Les récentes actualités nous le rappelle cruellement : les haines ne meurent jamais.

Voici les noms de ces soldats, pour qu'ils restent à jamais dans nos mémoires :

  • Chef de bataillon Clément FRISON-ROCHE, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Chef de bataillon Benjamin GIREUD, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Chef d'escadron Nicolas MÉGARD, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Capitaine Pierre-Emmanuel BOCKEL, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Capitaine Alex MORISSE, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Major Julien CARETTE, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Maréchal des logis Romain SALLES DE SAINT-PAUL, 5e régiment d'hélicoptères de combat (5e RHC), mort pour la France ;
  • Chef d'escadrons Romain CHOMEL de JARNIEU, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;
  • Adjudant Alexandre PROTIN, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;
  • Maréchal des logis-chef Valentin DUVAL, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;
  • Maréchal des logis-chef Antoine SERRE, 4e régiment de chasseurs (4e RCH), mort pour la France ;
  • Adjudant Jérémy LEUSIE, 93e régiment d'artillerie de montagne (93e RAM), mort pour la France ;
  • Adjudant Andreï JOUK, 2e régiment étranger de génie (2e REG), mort pour la France ;
  • Caporal-chef Volodymyr RYBONTCHOUK, 1er régiment étranger de génie (1er REG), mort pour la France ;
  • Brigadier-chef Dmytro MARTYNYOUK, 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC), mort pour la France ;
  • Brigadier Kévin CLÉMENT, 1er régiment étranger de cavalerie (1er REC), mort pour la France ;
  • Brigadier Tojohasina RAZAFINTSALAMA, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France ;
  • Maréchal des logis Andy FILA, 14e régiment d'infanterie et de soutien logistique parachutiste (14e RISLP), mort pour la France ;
  • Maréchal des logis S.T, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France ;
  • Brigadier Arnaud VOLPE, 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP), mort pour la France.

 

Retourner à la liste